Test du Canon EF 85mm F1.2 L USM

 

 

Attention Danger !!!

 

Cette optique est hautement adictive et risque de vous faire très mal au porte monnaie si vous décidez un jour de l'essayer sans avoir prévu le budget qui va avec !

 

Ce petit test ne portera en aucun cas sur les mesures de piqué, vignettage, ou autres tests classiques, mais plus sur les possibilités ouvertes par cet objectif aussi exceptionnel que déraisonnable.

 

En effet, si l'on compare rapidement ce 85 1.2L à son petit frère à ouverture 1.8, on se rendra même compte que la version L à des inconvénients ...

 

Effectivement, il est terriblement lourd, avec une densité que j'ai rarement vue sur un objectif. Cela a pour effet de fatiguer rapidement le photographe à cause de son poids, mais sa prise en mains est très bonne et ce poids permet également de stabiliser le photographe en cas de temps de pause lent.

 

Sa mise au point est vraiment plus lente que celle du 85 F 1.8 qui dispose d'une mise au point interne bien plus rapide. Il est clair que le poids des lentilles que doit déplacer l'AF du 85 L le pénalise grandement sur le point de la vitesse.

De plus, même en manuel, la mise au point est assistée par le moteur USM, ce qui rend la mise au point impossible en cas de panne de l'AF ou si le boitier n'est pas alimenté.

Il en résulte également un ressenti très... "Particulier" lors de la mise au point manuelle qui, même si très précise à réaliser, ne possède pas l'onctuosité que l'on connaît sur les bagues de mise au point des autres objectifs L.

Toutefois, l'AF est quand même pleinement utilisable et surtout diablement précis, ce qui permet de réaliser sans problèmes des mises au point à 1.2

 

© Gil COUTURIOT 5D mkII et Canon EF 85 F1.2 L ouverture F1.2 Iso 100

 

Les aberrations chromatiques entre 1.2 et F2 sont assez gargantuesques en cas de forts contrastes avec l'apparition de franges pourpres plus marquées que sur la version 1.8.

Il sera cependant possible de les atténuer, voir dans certain cas, de les faire disparaître totalement avec les logiciels de post traitement.

 

Il est aussi important de noter que la lentille arrière de l'objectif est quasiment affleurante et qu'il faudra donc être très attentif au moment de monter l'objectif sur le boitier, sous peine d'abîmer cette énorme lentille arrière!

 

Pour finir, son tarif presque 5 fois plus élevé que celle de la version 1.8 le rend quasiment inaccessible et franchement déraisonnable...

Là, aucune justification autre que la passion et un petit brin de folie pure ne peut expliquer son achat ...

 

Mais alors, pourquoi acheter une optique si chère avec des contraintes si présentes...

 

Et bien, tout simplement parce que cette optique ouvre des possibilités créatives que nul autre objectif du marché reflex (voir même moyen format) n'est aujourd'hui capable d'offrir !!!

 

L'ouverture à 1.2 permet d'accéder à des profondeurs de champs si réduites une fois associé à un capteur plein format, que l'on peut arriver à une impression de 3D très surprenante en isolant vraiment un élément de son arrière plan.

 

Le piqué de cette optique est vraiment incroyable à pleine ouverture, avec une netteté inimaginable, même pour certaines optiques plus fermées, qui permet de rendre cette optique pleinement utilisable même à 1.2, même si son piqué est encore plus impressionnant quand on ferme le diaphragme entre F 2.8 et F 11.

 

© Gil COUTURIOT 5D mkII et Canon EF 85 F1.2 L ouverture F1.2 Iso 100

 

La qualité des flous d'arrière plan et leur progressivité permettent un rendu d'images encore une fois inaccessible pour la majorité des optiques.

 

L'ouverture 1.2, associé à la bonne montée en isos des boitiers récents permet de voir la nuit, avec des photos totalement inimaginables avant.

 

Regardez par exemple la photo ci dessous qui à été prise à 400 iso en pleinne nuit avec pour seul éclairage, la lumière des boutiques !!!

 

© Gil COUTURIOT 5D mkII et Canon EF 85 F1.2 L ouverture F1.2 Iso 400

 

 

 

Au final, ce qui est le plus motivant et en même temps terrifiant, c'est que cet objectif est un véritable défi pour le photographe !

En effet, sa période de prise en mains (nécessaire pour tout nouveau matériel) est bien plus longue, et il faut vraiment réfléchir à sa photo et s'appliquer énormément sur sa mise au point, sous peine de ne sortir que des photos floues ou ratées si l'on souhaite l'utiliser à grande ouverture.

 

Le taux de déchets à pleine ouverture est d'ailleurs bien plus important qu'avec les autres objectifs, mais quand on réussi sa photo, elle a tout de suite quelque chose en plus qui la rend unique et qui justifie le côté déraisonnable, contraignant et dur d'utilisation de cette optique fabuleuse.

 

© Gil COUTURIOT 5D mkII et Canon EF 85 F1.2 L ouverture F1.2 Iso 100

 

Alors, il est clair que tout le monde n'a pas besoin d'une telle optique et qu'elle sera compliquée, voir même carrément presque impossible à utiliser dans certaines situations...

Mais, pour les photographes amateurs de faible profondeur de champs, patients et qui ont la chance de pouvoir se l'offrir, cette optique est tout simplement ce qui se fait de mieux aujourd'hui et qui peut justifier à elle seule le choix de la marque Canon.

 

© Gil COUTURIOT


Liste complète des Tests :

 

Les Boitiers

 

- Canon EOS 5D MkII

 

- Canon EOS 30D

 

Les Zooms

 

- Canon EF 24-105 F4 L IS USM

 

Les Focales Fixes

 

- Canon EF 135 F2 L USM

 

- Canon EF 85 F1.2 L USM

 

- Canon EF 50 F1.4 USM


Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom
Message Email
Pays
Ville

Email

Site web

Message